Retour vers le Campiello il Campiello
Le site forum des passionnés de Venise
 
 FAQFAQ   RechercheRecherche   MembresMembres   GroupesGroupes   InscriptionInscription 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Histoire du carnaval de Venise + Venise en fête

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums il Campiello -> Bibliothèque
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Blandine



Inscrit le : 24 Fév 2008
Messages: 3587
Localisation : Rennes

Message Posté le : Jeu 20 Avr 2017, 22:41:05    Sujet du message: Histoire du carnaval de Venise + Venise en fête Répondre en citant

Pour une recherche constructive et plus agréable, il est indispensable de lire ensemble les deux ouvrages.



Histoire du carnaval de Venise de Gilles BERTRAND.

Rétabli en 1980 et couvrant chaque année depuis cette date la dizaine de jours qui précèdent le Carême, le carnaval de Venise, fête libératrice, dominée par le plaisir et la transgression, fut aussi pendant longtemps un instrument politique.
Apparu à la fi n du XIe siècle, le carnaval devint au XVe siècle l’un des épisodes clés d’un rituel destiné à célébrer les succès politiques et économiques de la Sérénissime. Sa dimension célébrative et festive n’a cessé par la suite de se raffiner, au point qu’il est devenu au XVIIIe siècle le symbole par excellence des carnavals urbains où les princes et les membres des élites
de toute l’Europe se donnaient rendez-vous.
Au cours du XIXe siècle, tandis que Venise ne régnait plus sur aucune mer et avait perdu son indépendance, le carnaval s’effaça progressivement de la vie vénitienne et de la conscience
européenne. Son retour en 1980 a réalisé un subtil mélange : ressusciter une fête urbaine marquée par les éclats baroques du XVIIe siècle tout en l’associant aux souvenirs de Vivaldi, de Pietro Longhi et de Goldoni, contemporains du siècle des Lumières. C’est cette passionnante histoire qui est ici racontée.

Gilles Bertrand, professeur d’histoire moderne à l’Université Grenoble Alpes et membre de l’Institut Universitaire de France, est un spécialiste de la fête et du masque à Venise, ainsi que des voyages en Europe au XVIIIe siècle.

Accompagné de l'excellent Venise en fêtes, dont les illustrations accompagnent avec bonheur le texte Gilles Bertrand.



Je vous ai déjà parlé de cette histoire du carnaval. Elle fourmille de références qu'on ne trouve pas toujours sur le net et on les trouve dans Venise en fête, si bien qu'il est plus aisé de se représenter les situations qui sont évoquées.

L'analyse est très poussée, mais je l'avoue (peut être ai-je le cerveau qui se désagrège .... ??? ) pas toujours claire. Il m'a semblé qu'il y avait dans le raisonnement de l'auteur des contradictions.
Il faut dire que le carnaval et le masque relève tout à la fois de la liberté et de la contrainte, de la licence et de l'ordre, de l'obligation et de l'interdiction, de la hiérarchie et de l'inversement des classes. Bref, tout et son contraire.

Un très long développement sur le masque en bauta ne lève pas vraiment le voile sur son origine et son invention au XVIIIe siècle. Réservé aux seuls nobles (mais, parfois, des bourgeois le porte aussi), il opère une nette ségrégation d'avec le peuple. Permettant l'incognito, mais révélant sa caste, le masque en bauta est rendu obligatoire durant le carnaval. Sa noirceur, son austérité et son uniformité rebutent les étrangers. Il pose alors la question du Même et de l'Autre.

Le carnaval atteint son apogée en ce même XVIIIe, mais c'est à ce moment que les étrangers s'en détournent, le trouvant ennuyeux, répétitif, uniforme et lui préférant celui de Rome.

Au XIXe, les vénitiens ne font pas exception d'avec leurs contemporains. Un grand effort de collectage des us et coutumes du carnaval appartenant désormais au passé est fait par de nombreux intellectuels appartenant à l'Ataneo Veneto. Fleurissent alors les recueils comme celui de Rossi: 127 volumes manuscrits (Bibliothèque Marcianna) de descriptions des fêtes et des costumes du carnaval ( Peut-on les conslter sur le net ??? j'ai bien du mal à naviguer sur le site, ainsi que sur celui du Correr, d'ailleurs)

De nombreuses illustrations sont mentionnées que l'on retrouve pour un certain nombre dans Venise en fête. Elle proviennent pour la plus part du Musée Correr, mais je ne les trouve pas sur le catalogue du Musée (???)

Dont celle ci:



Que j'ai photographiée dans Venise en fêtes.

L'arc en verre à Murano, lors des fêtes pour la visite impériale de 1856.

je n'ai pas encore achevé le dernier chapitre sur le carnaval d'aujourd'hui. j'y reviendrais donc.

En tout cas une belle recherche approfondie !!!



Le masque en bauta de l'aristocratie au XVIIIe.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
babeth



Inscrit le : 28 Août 2009
Messages: 2990
Localisation : paris

Message Posté le : Ven 21 Avr 2017, 11:21:06    Sujet du message: Répondre en citant

Avant d'acheter le livre, on peut lire sur le net un article de Gilles Bertrand sur le sujet, chez Persée :
Article p407-428 "Masque et Séduction dans la Venise de Casanova"

http://www.persee.fr/doc/dhs_0070-6760_1999_num_31_1_2307

du même auteur extrait du livre Histoire du Carnaval de Venise, p223-226,
chez Cairn :

https://www.cairn.info/revue-d-histoire-moderne-et-contemporaine-2014-2-page-223.htm

Enfin, toujours chez Perséé.fr, les Variations sur le Carnaval de Venise, poème de 1849 qui en fait traite de musique et se veut un hommage à Paganini :

http://www.persee.fr/doc/caief_0571-5865_2003_num_55_1_1512
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Blandine



Inscrit le : 24 Fév 2008
Messages: 3587
Localisation : Rennes

Message Posté le : Ven 21 Avr 2017, 22:44:44    Sujet du message: Répondre en citant

Beaucoup d’œuvres musicales ont été écrites au XIXe sur le carnaval, mais la plus brillante est celle de Paganini: Le carnaval de Venise pour violon et orchestre op.10, MS59, composée en 1829.

Le flûtiste silésien Johann Sedlatzek s'en inspira pour son Souvenir à Paganini: Variation sur le Carnaval de Venise.

https://www.youtube.com/watch?v=C_JLj3jTtXQ
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
dominique M.



Inscrit le : 07 Oct 2006
Messages: 3555
Localisation : val d'oise (380000 km de la lune)

Message Posté le : Dim 23 Avr 2017, 16:06:10    Sujet du message: Re: Histoire du carnaval de Venise + Venise en fête Répondre en citant

Blandine a écrit:




J.



acheté dans une brocante 5 € il y a quelques semaines ... pas encore lu
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Blandine



Inscrit le : 24 Fév 2008
Messages: 3587
Localisation : Rennes

Message Posté le : Mar 25 Avr 2017, 10:19:22    Sujet du message: Répondre en citant

Bel achat, DominiqueM !!! Tu ne regretteras pas Very Happy

Acheté aussi dans une brocante, l'édition est épuisée.

J'ai achevée la lecture de l'histoire du carnaval. La seconde partie est très agréable à lire et se poursuit jusqu'en 2016 avec une bonne analyse du carnaval contemporain devenu un "moment scénographique individuel" .

Gilles Bertrand souligne très justement que l'esprit de luxe et de représentation d'aujourd'hui se rapproche plus de celui du carnaval baroque du XVIIe que de celui du XVIIIe devenu austère avec l'omniprésence de la bautta.
Mais le sens en est bien sur différent puisque de politique, de représentation de la ville et de son histoire, de cohésion vénitienne, il devenu avant tout représentation spectaculaire de soi-même, la cité n'étant plus qu'un décor, le plus souvent totalement méconnu par les masqués.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
dominique M.



Inscrit le : 07 Oct 2006
Messages: 3555
Localisation : val d'oise (380000 km de la lune)

Message Posté le : Mar 25 Avr 2017, 19:49:19    Sujet du message: Répondre en citant

Blandine a écrit:
...il devenu avant tout représentation spectaculaire de soi-même, la cité n'étant plus qu'un décor, le plus souvent totalement méconnu par les masqués.



on essaye de leur faire découvrir en les emmenant faire des photos dans, là un cloitre, là un palais ou encore un jardin ( mais les réticences sont nombreuses de la part des Vénitiens) ... et puis certains ne passent pas leur semaine entièrement masqués et se plongent dans la ville.

j'essaye pour ma part de mettre en valeur le décor dans lequel ils se produisent ... je vais de temps en temps dans des carnavals vénitiens mais le seul qui ait autant de "goût" c'est Venise ... (le week-end prochain je serai aux jardins d'Annevoie entre Charleroi et Namur ...)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Blandine



Inscrit le : 24 Fév 2008
Messages: 3587
Localisation : Rennes

Message Posté le : Mar 25 Avr 2017, 21:04:59    Sujet du message: Répondre en citant

Mais, toi, tu es un connaisseur Very Happy
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Blandine



Inscrit le : 24 Fév 2008
Messages: 3587
Localisation : Rennes

Message Posté le : Mer 26 Avr 2017, 18:41:16    Sujet du message: Répondre en citant

Et bien, il est productif, notre auteur !!!

Encore un article de lui: Y a-t-il encore eu un carnaval de Venise au xxe siècle ?

https://laboratoireitalien.revues.org/858
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums il Campiello -> Bibliothèque Les heures sont au format GMT + 1 heure
Page 1 sur 1

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation