Retour vers le Campiello il Campiello
Le site forum des passionnés de Venise
 
 FAQFAQ   RechercheRecherche   MembresMembres   GroupesGroupes   InscriptionInscription 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Une curiosité: La gondole aux chimères.
Se rendre à la page : Précédente  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums il Campiello -> Bibliothèque
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
babeth



Inscrit le : 28 Août 2009
Messages: 4345
Localisation : paris

Message Posté le : Sam 23 Mai 2020, 13:34:20    Sujet du message: Répondre en citant

une autre couverture tout à fait cul-cul, adorable, est-ce ton édition Martine ?

Cool
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Stef*



Inscrit le : 17 Avr 2005
Messages: 8690
Localisation : Bruxelles

Message Posté le : Sam 23 Mai 2020, 14:08:07    Sujet du message: Répondre en citant

babeth a écrit:
...ce roman fut si célèbre en son temps qu'il généra même un film, d'un auteur de moi inconnu, mais représentatif ô combien de la période faciste,
primé par la Mostra de Venise en 1936, et du côté franquiste pendant la Guerre d'Espagne
avec un film "Les Cadets de l'Alcazar" tout droit sorti du roman de Robert Brasillach (1936).............
Et voilà que Augusto Genina a fait tourner plein d'acteurs qui nous sont familiers mais n'avaient pas à l'époque trop de honte à tourner avec lui ..


Après la lecture de cette désormais fameuse Gondole aux chimères, je me suis promené sur le Net.
Je suis tombé également sur cet Auguste Genina et Les cadets d'Alcazar...
Via l'actrice principale, Mireille Balin, qui fut l'héroïne du Macao, enfer du jeu, une autre scénarisation d'un livre de Dekobra.
Mireille Balin, la plus belle descente de rein du cinéma de l'époque... Maîtresse de Gabin et épouse de Tino Rossi.
Elle a payé le prix fort pour sa participation à ces Cadets d'Alcazar, après s'être entiché d'un officier allemand.
Emprisonnée, battue, violée par les résistants de la 25 ème heure...
Morte indigente et oubliée de tous.
Echappant de peu à la fosse commune, elle partage sa dernière couche avec un autre acteur, Jean Tissier, lui aussi diabolisé à tort pour avoir trop tourné pendant les années de guerre...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Martine



Inscrit le : 18 Sept 2006
Messages: 2421
Localisation : Hauts de seine

Message Posté le : Sam 23 Mai 2020, 16:16:06    Sujet du message: Répondre en citant

Non, non...c’est l’édition de Stef*!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
babeth



Inscrit le : 28 Août 2009
Messages: 4345
Localisation : paris

Message Posté le : Sam 23 Mai 2020, 18:27:38    Sujet du message: Répondre en citant

merci Stef* de ce supplément d'âme autour de ce roman à succès parfaitement oublié ....sauf du Campiello dont le fil conducteur....une Gondole et des Chimères.....titre bien innocent ....juste en apparence, car ici nous sommes dans le vif du sujet de l'Histoire ...Mireille Ballin outre à cocufier Tino Rossi qui en tant que Corse aurait pu pour cet outrage lui envoyer vite fait bien fait une charge Lupara dans son admirable postérieur, a eu l'impudence, comme Arletty, de livrer son cul à l'ennemi ....fatale erreur ...
Ma question un peu féministe sur les bords est = que ce serait-il passé si Jean Gabin (expert en chutes de reins avec aussi Marlène) eût condescendu à baiser une WaffenSS femme du bureau des activités cinématographiques ?
Je connais la réponse qui est = RIEN ....ah! Mesdames, le cul en temps de guerre est une affaire trop sérieuse pour vous laisser séduire ..... Cool
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
DANY



Inscrit le : 13 Nov 2010
Messages: 1142
Localisation : France Oise

Message Posté le : Dim 24 Mai 2020, 10:27:23    Sujet du message: Répondre en citant

babeth a écrit:

Ma question un peu féministe sur les bords est = que ce serait-il passé si Jean Gabin (expert en chutes de reins avec aussi Marlène) eût condescendu à baiser une WaffenSS femme du bureau des activités cinématographiques ?

Je pense que la possibilité que Gabin accepte une liaison avec une WaffenSS est fort incertain....

La liaison entre Jean Gabin et Mireille Balin eut lieu en 1936, donc bien avant la guerre.
En 1943 Jean Gabin (1904-1976) a interrompu sa carrière d'acteur, menée alors aux Etats-Unis, pour s'engager dans les Forces françaises libres (FFL) . Et sous son vrai nom, Jean Moncorgé, il a participé aux combats pour la libération de Royan en avril 1945, au sein du 2e escadron blindé de fusiliers marins rattaché à la 2e division blindée du général Philippe Leclerc de Hauteclocque.
https://www.france24.com/fr/20170916-expo-jean-gabin-acteur-chef-char-2e-division-blindee-seconde-guerre-mondiale-cinema
(C'est pendant l'occupation que Mireille Balin rencontre Birk Deshok, officier de la wehrmacht et qu'elle entame une liaison avec lui.)
https://fr.calameo.com/read/0041712865adeea51f098
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Joelle



Inscrit le : 17 Avr 2005
Messages: 2587
Localisation : Breizh

Message Posté le : Mar 08 Sept 2020, 10:59:59    Sujet du message: Répondre en citant

Il est bien connu que la période estivale est propice à la lecture et que les vacances sont l'occasion de se « mettre à jour » de tout ce qu'on avait prévu de lire depuis des mois, mais qui est resté en suspend sous forme de monticules plus ou mois branlants dans un coin de bibliothèque !
Ce roman était donc tout à fait indiqué pour égayer les après-midi torrides de Provence.

Donc......

Je rejoins totalement Blandine dans son commentaire très perspicace !
C'est quand même de la littérature de gare, du roman-photo, de la collection Arlequin!
Carrément kitch !
Bien sûr, en replaçant le roman dans la période de sa publication, il donne à sourire parce que c'est terriblement daté !

Alors, oui, la Venise de l'entre-deux guerre est bien décrite, d'une écriture quasi cinématographique.

Mais franchement, cette lady Diana.... n'est-elle pas insupportable, trop belle, trop riche, trop amoureuse, trop tout ?

Quant à la scène « Chéri, fais-moi mal » ohlala!......A faire convulser même la plus tiède des féministes Confused Confused Confused
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums il Campiello -> Bibliothèque Les heures sont au format GMT + 1 heure
Se rendre à la page : Précédente  1, 2
Page 2 sur 2

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation