Retour vers le Campiello il Campiello
Le site forum des passionnés de Venise
 
 FAQFAQ   RechercheRecherche   MembresMembres   GroupesGroupes   InscriptionInscription 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Une curiosité: La gondole aux chimères.
Se rendre à la page : 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums il Campiello -> Bibliothèque
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Blandine



Inscrit le : 24 Fév 2008
Messages: 5308
Localisation : Rennes

Message Posté le : Dim 08 Avr 2018, 17:44:05    Sujet du message: Une curiosité: La gondole aux chimères. Répondre en citant

Maurice Dékobra, véritable phénomène de librairie dans les années 20 - 30 et totalement oublié de nos jours, a commis un chef d'oeuvre d'humour loufoque et décalé : La madone des sleepings, l'histoire rocambolesque de la très délicieuse Lady Diana Wynham, visage ovale sous un chapeau cloche, grands yeux bleus et corps de déesse, collectionneuse d'amants et fort désargentée. De Londres à Berlin, de l'Ecosse à Stamboul, de Vienne à la Mer Noire, les aventures follingues et parfois dramatiques d'une femme dans les années 20. Tout ceci dans un style baroque qui ne lésine sur la métaphore et l'hyperbole. Tout à fait régalant ! Une des premières scènes chez un psychanalyste est un morceau d'anthologie.

Et, la suite donc, se nome La gondole aux chimères. Venise en 1926, de quoi saliver par avance. Mais ......



Voici que cette gondole sombre dans le sentimentalisme le plus débridé !
Notre très ravissante lady Diana, si follingue dans le premier opus, se pique de tomber amoureuse.
La voila déchirée par une passion dévorante pour un beau et ténébreux vénitien qui poursuit une vengeance implacable contre le général anglais qui a déshonoré sa sœur.
C'est vous dire que tout cela va très mal finir !
Autant le style hyperbolique de Dékobra était réjouissant tant qu'il ne se prenait pas au sérieux, autant il devient d'une lourdeur de plomb lorsqu’il se perd dans les méandres alambiqués du mélodrame.
La fin est carrément un copier/coller de Tosca.
Par contre, la description de Venise en 1926, très juste, est bien agréable ... mis à part une énorme coquille quand il nous soutient qu'Alexandre Rezzonico est élu DOGE sous le nom de Clément XIII. Il faut le faire quand même !
Egalement à Naples la visite dans une villa sur le Pausilique ... Virgile, Pétrarque et Nerval ont du se retourner dans leur tombe respective !

Mais enfin, ce roman reste une curiosité. La vie à Venise en 1926, la somptueuse réception au Rezzonico, les après midi au Florian, les touristes américains, anglais, allemands, français, tout cela raisonne bien.
Quel dommage que l'on sombre comme cela dans le mélo, alors que la madone était si délicieusement folle quand elle se moquait du monde !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
wagon lits



Inscrit le : 10 Sept 2005
Messages: 7199
Localisation : La Rosière de Montvalezan (1850 m )Haute Tarentaise 73 Savoie

Message Posté le : Mer 18 Avr 2018, 10:16:07    Sujet du message: Répondre en citant

merci bcp blandine pour l'info ! Razz
tu penses bien que la madonne des sleepings a été un de mes 1ers livres de chevet ! Wink
un ancien collègue en a fait un bouquin avec quelques étrangetés mais amusant, il a fait carrière ds le roman et les scénarii pour le coup.
https://www.babelio.com/livres/Benacquista-La-Maldonne-des-sleepings/8794
ce livre a été adapté à la télé avec le tjrs excellent j gamblin et un second rôle de conducteur de WL hyper bien choisi, plus vrai que nature et à l'humour second degré très amusant,dommage ça ne se trouve pas sur la toile http://php88.free.fr/bdff/film/1994/1784/04.jpg
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Blandine



Inscrit le : 24 Fév 2008
Messages: 5308
Localisation : Rennes

Message Posté le : Jeu 19 Avr 2018, 22:02:08    Sujet du message: Répondre en citant

Oh, tiens donc Shocked

J'aime beaucoup Tonino Benacquista ! Je ne connaissais pas du tout ce livre là. Une curiosité encore. Merci, WL !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Stef*



Inscrit le : 17 Avr 2005
Messages: 8690
Localisation : Bruxelles

Message Posté le : Mer 20 Mai 2020, 12:03:36    Sujet du message: Répondre en citant

Quel heureux plaisir de découvrir le post de Blandine Very Happy
La lecture de ce roman m'a séduit. Les recherches qui ont suivi m'ont enthousiasmé.

Pardonnez la longueur du post, mais bon ... En ces temps de confinement, on ne compte plus!

Kitch, désuet, baroque, art-déco, d'un autre temps, mauvais... Voilà les qualificatifs de bon nombre de critiques.
J'oubliais: dekobrien! c'est plus facile à résumer.

Perso, j'ai suivi un écrivain qui s'amuse et qui donne du plaisir sans se prendre la tête.
Certes, le vocabulaire d'une autre époque. Le dictionnaire s'avère utile.
Certains termes d'une autre époque. Exemple avec ce FASCIO (pour fascisme) déjà dépassé à la naissance de l'auteur.
Ainsi que le PAUSILIQUE relevé par Blandine. Mais je ne pense pas que les âmes de Virgile et Nerval doivent s'en émouvoir.
Ce terme, inusité depuis la fin XVIIIème, trouve sa substance dans le dialecte napolitain: Pusilleco.

Et le roman...
L'histoire ... Une tragique passion, une fin tragique.
Pas trop ma tasse de thé!

Par contre, Venise.
Ecrit en 1926, l'action se déroule en 1926.
Dekobra maîtrise parfaitement bien cette Venise des Années folles.
1926. C'est le début du fascisme pur et dur: "tout dans l'Etat, rien hors de l'Etat et rien contre l'Etat".
Comme si de rien n'était, Venise reste en cet entre-deux-guerres une destination touristique européenne très prisée, la plus courue dans la Péninsule.
Comme si de rien n'était, à peine une ou deux allusions à la situation politique au cours du récit.

1926. Le pont de l'Accademia est encore ce pont autrichien tout en fer.
Venise se mérite par mer ou par le seul chemin de fer du Pont des Lagunes.
Les grands travaux de Mussolini n'ont pas encore débuté.

Lady Diana, l'héroïne, loge au Rezzonico depuis trois mois.
Elle a loué le palazzo, où s'est éteint le poète Browning, au comte Lionello de Minerbi.
Cet ex-footballeur et tennisman professionnel est bien dans la réalité le propriétaire des lieux.
Il en sera le dernier quand il remettra les clés de l'immense demeure à la commune de Venise en 1935.
La réalité rencontrant la fiction, Lady Diana aurait dû partager les lieux avec le richissime jazzman Cole Porter
qui de 1926 à 1927 loue le palazzo pour la modique somme de 4000 $ (52,500 euros aujourd'hui!!) par mois.
Il y organisera des fêtes fastueuses aux flambeaux et chandelles aux sons endiablés des rythmes de jazz ...
Tout comme dans le roman de Dekobra.
Les déambulations des protagonistes dans les rii et calli collent parfaitement à la réalité
tout comme les restos prisés à l'époque: de la Vida de San Giacomo dell'Orto aujourd'hui disparu
ou le célèbre Montin qui dresse encore ses tables sous les frondaisons de son jardin chères à d'Annunzio.

Il n'y a pas à dire: Dekobra connait son sujet à la perfection.
Même si, comme le souligne à propos Blandine dans sa critique,
il s'emmêle le stylo en nous contant que Carlo Rezzonico est devenu DOGE sous le nom de Clément III.
Dans la foulée, il va même à se tromper dans le prénom... Le nommant Jean-Baptiste comme le père du futur locataire du Vatican
ou plus sûrement comme celui de son neveu, le cardinal...
Il sera vite pardonné!
Imaginez-le sans Google, au milieu d'une gargantuesque documentation sur la famille Rezzonico
où les mêmes prénoms se perpétuent de génération en génération et où les vocations de cardinal pullulent à foison!

Ce drame amoureux, très mélo, faut bien en convenir, est un merveilleux prétexte pour farfouiller dans les souvenirs vénitiens des Année folles...
Photos délicieuses à l'appui Wink
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Joelle



Inscrit le : 17 Avr 2005
Messages: 2587
Localisation : Breizh

Message Posté le : Mer 20 Mai 2020, 18:19:21    Sujet du message: Répondre en citant

Soyons fou dingo dingo dingo


0,90€ sur Rakuten......j'ai commandé Laughing Laughing Laughing Laughing
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Blandine



Inscrit le : 24 Fév 2008
Messages: 5308
Localisation : Rennes

Message Posté le : Jeu 21 Mai 2020, 10:05:39    Sujet du message: Répondre en citant

Very Happy

Heureuse que cette découverte fasse des émules !

On n'imagine pas aujourd'hui, l'ampleur du succès de Dékobra, véritable phénomène d'édition. Il a utilisé la publicité pour promouvoir ses livres. Il faut lire le précédent, La Madone des sleeping, complètement hilarant (il débute par une description chez un psychanalyste qui vaut son pesant d'or)

Petit billet de pub pour la gondole aux chimères

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
dominique M.



Inscrit le : 07 Oct 2006
Messages: 3865
Localisation : val d'oise (380000 km de la lune)

Message Posté le : Jeu 21 Mai 2020, 21:43:45    Sujet du message: Répondre en citant

L'Europe entière ... sauf moi ... la présentation que tu en fais m'a convaincu .... je le commande
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Stef*



Inscrit le : 17 Avr 2005
Messages: 8690
Localisation : Bruxelles

Message Posté le : Ven 22 Mai 2020, 10:15:48    Sujet du message: Répondre en citant

Et bien, Joëlle et Dominique, j'espère que vous ne serez pas trop déçus.
J'avoue que quand il s'agit de Venise mon jugement a quelque peu tendance à s'enflammer... Cool

Mais quelle fameuse pointure que ce Dekobra!

Je n'en avais jamais entendu parler.
Tout juste si la "Madonne des sleeping" et "Macao l'enfer du jeu" ne m'étaient pas totalement étrangers.

Comme Blandine le souligne, il fut un des premiers romanciers à utiliser la publicité.
Campagne d'affichage et librairies ouvertes à minuit, excusez du peu!
Une file de ... 6 kilomètres pour une petite dédicace!
Les chiffres s'affolent: 90 millions d'exemplaires vendus (mais 10% de lus ajoutent les mauvaises langues),
traduits dans 77 langues dont le persan et le bengali.
J'ai appris qu'il maniait à la perfection l'allemand et l'anglais.
Il a été ainsi le traducteur de Daniel Defoe, Jack london et Mark Twain.
Il serait peut-être intéressant de reprendre Robinson Crusoé ou Martin Eden avec les mots de Dekobra...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
babeth



Inscrit le : 28 Août 2009
Messages: 4345
Localisation : paris

Message Posté le : Ven 22 Mai 2020, 14:05:14    Sujet du message: Répondre en citant

Trop drôle = avec la critique de Blandine + Stef*, je me précipite chez le honni Amaz....fr. ah! chic, il y a un exemplaire....je commande mais c'est Amaz... qui doit déterminer le coût d'expédition vers ma lointaine Catalogne ...réponse = pas d'envoi en Espagne ....curieux, car le vendeur m'a dit accepter cet envoi hors de France .....le lendemain je ré essaye .....la Gondole des Mystères n'est plus chez ce vendeur ! ça doit être l'effet Campiello ! Razz
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Peppo



Inscrit le : 25 Août 2010
Messages: 1277
Localisation : PARIS

Message Posté le : Ven 22 Mai 2020, 15:29:55    Sujet du message: Répondre en citant

On le trouve dans toutes les bonnes bibliothèques municipales - quand elles seront ouvertes... Very Happy
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Martine



Inscrit le : 18 Sept 2006
Messages: 2421
Localisation : Hauts de seine

Message Posté le : Ven 22 Mai 2020, 19:09:35    Sujet du message: Répondre en citant

J’ai...comment dire? Un peu honte!🤭
Je l’avais dans ma bibliothèque depuis...allez, on va dire: une petite dizaine d’années! Mais... au vu de la couverture...je l’avais relégué dans le coin des...bluettes! Du moins...c’est ce que je pensais...puisque je ne l’ai jamais lu!🤭 Je sens que je vais m’y coller!...🤔 Stef* nous en a donné l’envie!...
Voilà à quoi sert ce forum! (à part doper les ventes d’Amazon and Co...bien entendu!😉😂)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Stef*



Inscrit le : 17 Avr 2005
Messages: 8690
Localisation : Bruxelles

Message Posté le : Sam 23 Mai 2020, 10:17:36    Sujet du message: Répondre en citant

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

Faut bien avouer que côté illustration...
C'est pas très affriolant! Cool Cool Cool
Voici la couverture de mon édition.
Sans commentaire... Razz Razz Wink


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Jas
Site Admin


Inscrit le : 17 Avr 2005
Messages: 10982
Localisation : Vendômois

Message Posté le : Sam 23 Mai 2020, 10:21:56    Sujet du message: Répondre en citant

Jamais lu non plus, mais déjà rien que le titre est génial ... il reste en nos mémoires sans l'avoir lu !!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Martine



Inscrit le : 18 Sept 2006
Messages: 2421
Localisation : Hauts de seine

Message Posté le : Sam 23 Mai 2020, 11:29:13    Sujet du message: Répondre en citant

Pas très affriolant? Mais si, justement: « cucul«  à souhait😉😊
J’’adore ces couvertures d’un autre temps!😊😍
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
babeth



Inscrit le : 28 Août 2009
Messages: 4345
Localisation : paris

Message Posté le : Sam 23 Mai 2020, 13:29:14    Sujet du message: Répondre en citant

puisqu'on est dans les livres cul-cul , sentimentalo-vénitien, restons-y :



ce roman fut si célèbre en son temps qu'il généra même un film, d'un auteur de moi inconnu, mais représentatif ô combien de la période faciste, primé par la Mostra de Venise en 1936, et du côté franquiste pendant la Guerre d'Espagne avec un film "Les Cadets de l'Alcazar" tout droit sorti du roman de Robert Brasillach (1936).............

Le film relate la vie du colonel Moscardó qui, ayant rallié la Phalange, résiste aux assauts des Républicains espagnols dans l'Alcázar de Tolède, avant d'être délivré par les troupes du général Franco1.


Et voilà que Augusto Genina a fait tourner plein d'acteurs qui nous sont familiers mais n'avaient pas à l'époque trop de honte à tourner avec lui ..

https://fr.wikipedia.org/wiki/Augusto_Genina

Cool
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums il Campiello -> Bibliothèque Les heures sont au format GMT + 1 heure
Se rendre à la page : 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation