Retour vers le Campiello il Campiello
Le site forum des passionnés de Venise
 
 FAQFAQ   RechercheRecherche   MembresMembres   GroupesGroupes   InscriptionInscription 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

J comme.....

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums il Campiello -> Abécédaire du Campiello
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
monteverdi



Inscrit le : 17 Avr 2005
Messages: 1452
Localisation : Ile de france

Message Posté le : Dim 12 Juin 2005, 21:18:43    Sujet du message: J comme..... Répondre en citant

J ...comme JUNGHANS

Sur l’île de la Giudecca, le secteur autrefois occupé par les usines Junghans a été transformé en quartier résidentiel. Cino Zucchi, l’architecte ayant remporté le concours ouvert pour ce projet a conçu 5 variations sur le thème du logement.

Les établissements JUNGHANS, fondés en 1878 par les frères Herrion, agents généraux de l’entreprise allemande du Wurtemberg, fabriquaient des horloges et des mécanismes de très haute précision.
Depuis la fin du 18ème siècle, la partie centrale de l’île de la Giudecca accueillait de nombreuses entreprises : industries textiles, chantiers navals, distilleries et minoteries telles « feu » Molino Stucky.
C’est là qu‘Arturo Junghans choisit d’installer ses usines et en 1903 il en reste seul propriétaire.

Pendant la première guerre mondiale ses biens sont mis sous séquestre jusqu’au 17 mai 1923.
A cette date, la société est transformée en Societa Anonima Arturo Junghans, au capital de 2 millions avec une productivité quotidienne de plus de 1500 horloges occupant 500 ouvriers, hommes et femmes, résidant pour la plupart sur la Giudecca.

En 1943, face aux exigences de la guerre, l’usine s’agrandit et occupe une superficie de 20 000 m² mais en 1944 l’activité de mécanique de précision relative à la construction des fusées est déplacée à Bolzano.
Après la guerre, les activités établies dans l’île sont progressivement transférées sur la terre ferme et la Giudecca commence à perdre ses industries.
Le Moulin Stucky, symbole de la Venise industrielle ferme en 1954.

A la fin des années 1970, la Junghans, comptant encore 650 ouvriers, représentait le plus important noyau de production industrielle privé, mais, peu à peu, une grave crise amena la fermeture progressive des usines et l’abandon de la zone occupée depuis 100 ans .

Le concours de 1995 pour la rénovation d’ensemble de « l’ex-area Junghans » a été organisé par la Commune de Venise associée à un promoteur immobilier.
Cino Zucchi a gagné pour le plan d’ensemble et la réalisation a été confiée à 5 architectes différents dont Zucchi.
Une partie des logements est destinée à la location, une autre plus importante à la vente et il est prévu une résidence universitaire et des équipements sociaux dont un centre culturel inauguré en février dernier.

Si le nouveau complexe qui s’élève peu à peu reprend, au nord, la trame existante - une partie des édifices industriels a été maintenue , transformée ou interprétée - , par contre, au sud, le projet tourné vers la lagune avec ses cours et ses jardins, tente de suggérer la continuité de l’espace urbain vénitien et ses rapports avec l’eau.

La stratégie de Cino Zucchi pour le nouveau quartier de la « Judeca Nova » est explicite : les cinq édifices auront chacun leur caractère déterminé, non plus en fonction des futurs occupants mais plutôt par les conditions extérieures relevant de l’atmosphère et du milieu vénitien.
Elle est menée à travers la manipulation d’un langage architectural qui fait allusion à la « venezianità » revisitée à travers les expériences architecturales des années 50 et 60.

Ainsi le bâtiment D, dit il Dado (le dé), de Zucchi, dont les façades externes qui se veulent le rappel du palais sur l’eau, mettent en œuvre des solutions contraires au style classique vénitien (ni ornement, ni symétrie, les plaques métalliques du toit dissimulées par corniche factice sans festons…)
Le Bâtiment F de Luciano Parenti surnommé le Formaggino (petit fromage) en raison de son aspect triangulaire ressemble plutôt à un établissement balnéaire

« une simulation de ville, une pittoresque léger, élégant et sophistiqué plongé dans l’atmosphère vénitienne, les expériences du moderne sur un fond de mélodie surannée qu’est devenue Venise. » telle est la vision de Zucchi

Vous comprendrez donc que les acheteurs de ces appartements ne seront certainement pas vénitiens, d’ailleurs la brochure de l’agence chargée de la commercialisation est très claire : les chemins d’accès sont décrits pas à pas de l’aéroport ou de la gare à destination de personnes ne connaissant pas Venise.


La zone



le D


Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Danielle



Inscrit le : 17 Avr 2005
Messages: 7935
Localisation : Montigny-le-Tilleul

Message Posté le : Dim 12 Juin 2005, 22:00:49    Sujet du message: Répondre en citant

J comme Giuseppe JAPPELLI (1783-1852)


Architecte, peintre de "designer" vénitien.. et créateur de jardin.


Giuseppe Jappelli s'établit à Padoue en 1807 avec la charge de "ingénieur des eaux et des rues". Sa notoriété est liée à deux importants cafés de Padoue, le "Pedrocchi" en style néoclassique et le néogothique "Pedrocchino".
Son activité principale est néanmoins dédiée au projet de jardins, en particulier dans les provinces de Padoue et de Rome. Le Moyen Âge qui se dégage des réalisations de Jappelli est mystérieux, suggestif, peuplé de chevaliers et de croisés. Il est en outre imprégné de culture maçonnique, fait un large recours aux symboles et éléments de décoration tirés du complexe rituel de l'organisation, à laquelle l'architecte même appartenait. Il s'agit là néanmoins d'un Moyen Âge didactique, qui a comme but de transmettre les valeurs de la chevalerie. Parmi les nombreuses réalisations de Jappelli, il faut rappeler le jardin suggestif de la villa Cittadella Vigordarzere à Saonara (près de Padoue) de 1817, et le parc de villa Torlonia à Rome (1832), crée avec l'intention évidente de conférer à la famille Torlonia, de noblesse récente, un passé médiéval.

.La fondation Querini Stampalia conserve de lui un bel ensemble de meubles néo-classiques dont un salon "étrusco-pompéien", en noyer.

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Danielle



Inscrit le : 17 Avr 2005
Messages: 7935
Localisation : Montigny-le-Tilleul

Message Posté le : Lun 13 Juin 2005, 10:49:04    Sujet du message: Répondre en citant

J comme JEAN XXIII.

Venise a donné deux papes à la catholicité : Clément XIII et Jean XXXIII 1958-1963

Angelo Giuseppe Roncalli (Sotto il Monte, près de Bergame, Italie, 25 novembre 1881–Rome, 3 juin 1963), élu pape le 28 octobre 1958 sous le nom de Jean XXIII (en latin Johannes XXIII, en italien Giovanni XXIII). Né dans une famille nombreuse de milieu modeste, il entra au séminaire à l'âge de douze ans. Il y suivit le cursus ecclésiastique classique. En 1904, il fut ordonné prêtre. Peu après, il fut nommé secrétaire de Mgr Radini-Tedeschi, nouvel évêque de Bergame. Il resta à son service jusqu'au début de la Première Guerre mondiale. En 1915, il fut incorporé dans le service des santés des armées, avant de devenir aumônier militaire. Après la guerre, il devint directeur spirituel du séminaire de Bergame.

En 1921, il entra dans la Curie romaine, dans la Congrégation pour la propagation de la foi (plus connue sous le nom de Propaganda Fide). En 1925, Pie XI le promut évêque et l'envoya en Bulgarie, terre orthodoxe, en tant que visiteur, puis délégué apostolique. Il occupa ensuite le même poste à Istanboul, ce qui lui permit de sauver, pendant l'occupation, des victimes du nazisme. En 1945, il succéda comme nonce apostolique de Paris à Mgr Valeri, compromis avec le régime de Vichy.

En 1953, sa carrière diplomatique s'acheva, et il retourna à sa première vocation pastorale : il fut nommé patriarche de Venise, puis cardinal. Le 25 octobre 1958 s'ouvrit le conclave suivant la mort de Pie XII. Le règne de celui-ci avait été très long, et marqué par une centralisation progressive du pouvoir. Les cardinaux souhaitaient donc à la fois une rupture avec le style de gouvernement imposé par feu Pie XII, et marquer un temps de réflexion face aux changements amorcés dans l'Église. Après dix tours de scrutin infructueux, Roncalli apparut comme un pape de transition idéal. Habile diplomate, francophile, il était d'origine modeste, chérissait son activité pastorale et faisait preuve d'un tempérament bonhomme. Il fut donc élu pape le 28 octobre 1958. Il choisit le nom de Jean XXIII (Iohannes XXIII), nom déjà porté par un antipape au moment du Grand Schisme d'Occident (cf. antipape Jean XXIII). Il fut couronné le 4 novembre.

Dès le début de son pontificat, Jean XXIII mit l'accent sur l'aspect pastoral de sa charge ; c'est ainsi qu'il fut le premier, depuis Pie IX, à quitter le Vatican après son élection, ce qui lui permit d'assumer pleinement son titre d'évêque de Rome, souvent négligé par ses prédecesseurs. Il prit solennellement possession de la basilique Saint-Jean du Latran et visita les paroisses romaines.

Le 25 janvier 1959, Jean XXIII convoqua le deuxième concile du Vatican, vecteur d'une importante modernisation de l'Église catholique. Il engagea également la réforme du Code de droit canonique, datant de 1917. La préparation du concile fut confiée à la Secrétairerie d'État. Une Secrétairerie pour l'unité des chrétiens fut créée, et eut pour résultat la présence de plusieurs dizaines d'observateurs d'Églises non chrétiennes. Le 11 octobre 1962, le concile fut ouvert. Jean XXIII y prononça un très important discours, rédigé personnellement pour sa plus grande partie .

«En septembre 1962, un cancer fut diagnostiqué. Jean XXIII s'efforça de permettre au concile de continuer son travail. Le 11 avril 1963, il promulgua l'encyclique Pacem in terris, adressée à tous les hommes de bonne volonté, condamnant la notion de « guerre juste ». Il mourut le 3 juin 1963, jour de la fête de la Pentecôte.

Il fut béatifié le 3 septembre 2001 par Jean-Paul II. Depuis lors, son corps repose sous un autel de la basilique Saint-Pierre.

http://encyclopedie.snyke.com/articles/jean_xxiii.html
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Danielle



Inscrit le : 17 Avr 2005
Messages: 7935
Localisation : Montigny-le-Tilleul

Message Posté le : Mar 14 Juin 2005, 10:34:19    Sujet du message: Répondre en citant

Deux papes..pour Venise..et celui -ci???????Nom: SARTO

Prénom: Joseph Melchior (Giuseppe)

Nom de Pape: Pie X

Pays: Italie

Naissance: 02.06.1835 à Riese (Diocèse de Trévise - Vénétie)

Mort: 20.08.1914 à Rome

Etat: Pape Pie X

Note: Prêtre le 17.09.1858 – Evêque de Mantoue le 16.11.1884 – Cardinal le 12.06.1893 – Patriarche de Venise le 15.06.1893 – Pape le 04.08.1903.

Béatification: 03.06.1951 à Rome par Pie XII

Canonisation: 29.05.1954 à Rome par Pie XII

Fête: 20 août
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Barocco



Inscrit le : 17 Avr 2005
Messages: 12857
Localisation : Lessines-Belgique

Message Posté le : Mar 14 Juin 2005, 10:35:07    Sujet du message: Répondre en citant

J.... comme JARDINS ROYAUX
Après la descente du Canal Grande...lorsqu'on débarque du vaporetto à l'arrêt Vallaresso-san Marco...on ne peut pas les rater....derrière les grandes grilles noires se trouvent les jardins royaux appelés là bas..Giardinetti reale.
Ils furent créés à l'époque de Napoléon Ier car il voulait jouir d'une vaste vue panoramique depuis les fenêtres des Procuraties Nuove, transformées en résidence royale.Pour les implanter ,on détruisit donc en 1807 les 4 gigantesques bâtiments crénelés des réserves de grains(les Granai di Terranova)qui dataient du IVX e siècle et étaient les plus grands magasins à grains d'Europe!!!
Actuellement ils permettent de jouir d'un petit coin de quiétude ...dans la verdure..(j'ai beaucoup aimé la jolie arcade-tonnelle.. feuillue...)juste à côté des marchands de souvenirs made in hong-Kong....et de la foule qui s'agglutine sur le quai :wink: :wink: :wink:
Il n'est pas rare non plus d'y rencontrer quelques chats....errants... :wink: :wink:
Et c'est là aussi que débute le roman " Le comité Tiziano" de Iain Pears....
Tout commença par la découverte que fit le jardinier des Giardinetti Reali,vieux personnage voûté dont le travail n'est en général pas remarqué par les millions de touristes qui chaque année visitent Venise,même par ceux qui mangent leurs sandwichs au milieu de ses oeuvres tout en soufflant un peu après une surdose de splendeurs architecturales......
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lili



Inscrit le : 23 Avr 2005
Messages: 7620
Localisation : Nice

Message Posté le : Mar 14 Juin 2005, 10:37:58    Sujet du message: Répondre en citant

Un coin bien reposant en effet.... où les places sont chères car trés convoitées...
On peut y déguster un gelato, donner du pain aux pigeons et relaxer les petits petons Razz Razz Razz Razz
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Danielle



Inscrit le : 17 Avr 2005
Messages: 7935
Localisation : Montigny-le-Tilleul

Message Posté le : Mar 14 Juin 2005, 10:44:52    Sujet du message: Répondre en citant

un jardin.......il y en a un autre....le Parc Savorgnan.....vous prenez sur la gauche juste avant le Ponte dei Guglie....c'est aussi un endroit très calme même s'il est plus modeste..et un peu moins entretenu...il y a un magnifique jasmin qui embaume...... :D :D
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Barocco



Inscrit le : 17 Avr 2005
Messages: 12857
Localisation : Lessines-Belgique

Message Posté le : Mar 14 Juin 2005, 10:48:13    Sujet du message: Répondre en citant

j'allais y venir....je prépare un autre post..sur Jardins vénitiens... :wink: :wink: :wink:
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Barocco



Inscrit le : 17 Avr 2005
Messages: 12857
Localisation : Lessines-Belgique

Message Posté le : Mar 14 Juin 2005, 13:39:38    Sujet du message: Répondre en citant

J ...comme Jardins suspendus....
pour l'explication ..allez faire un tour sur ce site.... :wink: :wink: :wink: Laughing Laughing
http://www.venessia.com/palada.htm Laughing Laughing Laughing
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Stef*



Inscrit le : 17 Avr 2005
Messages: 8407
Localisation : Bruxelles

Message Posté le : Mer 15 Juin 2005, 18:45:11    Sujet du message: J comme ... Répondre en citant

... Jean le Baptiste (mosaïque-Baptistère San Marco)

- "Il ne t'est pas permis de l'avoir pour femme!" se condamne le Baptiste en bout de table.
A l'opposé, Hérodiade, le geste lascif, dénonce au bourreau son humiliation.
Les courbes poivrées de sa fille ratifieront sa vengeance.

Une sifflante cymbale lacère alors la ripaille royale, coups de fouet de plus en plus rapides.
Deux dourbakas s'en viennent gronder alternativement libérant les sanglots débridés d'une cithare.
Prisonnière d'un fourreau vermeil étoilé d'escarboucles opalines, Salomé toupille à petits pas saccadés,
virevoltant sèchement aux éclats des tambourins entre les convives avinés.
Fouette cymbale!
La gorge se dresse hautaine.
Pleure cithare!
Les hanches s'emballent épanouies.
Tonnez dourbakas!
Chaque tressaut de la juvénile bacchante dévoile le bouton en fleur d'un sein têtu.
-"Demande-moi ce que tu voudras...
L'impudique légèreté du cafetan de vair plonge l'arrondi des flancs vers d'inavouables luxures.
...et je te le donnerai!
Hérode ne peut plus se rétracter.
Sans un cri, le corps tendu vers l'infini, Jean est supplicié.

Brutalement l'ensorcelante mélopée s'évanouit...
Chevelure en flamme, Salomé se cristallise...
Encore tout étourdi, je sors du baptistère rejoindre mon épouse qui patiente sous les voûtes mordorées de la basilique.
-"Eh bien!?! me lance-t'elle...T'en fais une tête! T'as valsé avec ...le Diable?



Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Ticha



Inscrit le : 17 Avr 2005
Messages: 4774
Localisation : pays d'Auge

Message Posté le : Mer 15 Juin 2005, 19:45:39    Sujet du message: Répondre en citant

Bravo de l'avoir retrouvée.... Shocked Shocked . Tout comme Madeleine, j'espère..... :wink: Tu ne t'en remettras jamais... Crying or Very sad . ET C'EST TRES BIEN Encore, Stef*, encore...... :wink: .
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lili



Inscrit le : 23 Avr 2005
Messages: 7620
Localisation : Nice

Message Posté le : Mer 15 Juin 2005, 19:50:35    Sujet du message: Répondre en citant

Super Annette tes jardins suspendus Razz Razz Razz
Ces vénitiens tout de même quelle ingéniosité Razz :wink: :wink:
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lili



Inscrit le : 23 Avr 2005
Messages: 7620
Localisation : Nice

Message Posté le : Dim 19 Juin 2005, 17:14:20    Sujet du message: Répondre en citant

J... comme Jardins Publics

Situés dans la partie est de Castello. Napoléon fit assécher une partie du marais et raser certains édifices sacrés pour aménager ces jardins qui devinrent l'espace vert le plus fréquenté des vénitiens; on y donna des concerts, on organisa dans l'allée centrale des courses à bicyclette, divertissement alors tout nouveau, et l'on y réalisa même une ascension en montgolfière!!!
Dans la partie occupée par la Biennale d'art s'élèvent les pavillons de divers pays. Bon nombre d'entre eux ont été construits par de célèbres architectes et tous les deux ans prés de 50 nations viennent exposer le fruit de la création artistique la plus actuelle...
En dehors de ces périodes ces jardins peu fréquentés par les touristes sont un terrain de prédilection pour les joggers ... et les chats errants Razz


merci Jas :wink:
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
livia



Inscrit le : 17 Avr 2005
Messages: 913
Localisation : Montréal

Message Posté le : Dim 26 Juin 2005, 21:52:10    Sujet du message: J comme Répondre en citant

JAMES, Henry.
suite à venir...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
LAURETT



Inscrit le : 23 Avr 2005
Messages: 2202
Localisation : Bretagne

Message Posté le : Mer 15 Fév 2006, 15:53:51    Sujet du message: J COMME ... Répondre en citant

JESUITES

EGLISE SANTA MARIA DELLA VISITAZIONE (Dorsoduro)
L'ordre des Jésuites voué à la glorification du nom de Jésus et fondé en 1355 par Giovanni Colombini s'installa à Venise en 1390. Grâce à une donation du marquis François 1er Gonzague, les religieux firent édifier un oratoire et un couvent. Le premier fut remplacé par l'église actuelle, commencée en 1493-1494 et consacrée en 1524 (inscription). Le second fut reconstruit au XVI siècle et agrandi au XVIIIème siècle d'un second cloître, attribué à Giorgio Massari. L'ordre des Jésuites fut supprimé en 1668 et l'emplacement fut repris par les Dominicains qui firent ériger la nouvelle église SANTA MARIA DEL ROSARIO.
L'église de la Visitation subit de nombreux remaniements et, à la suite du legs d'Apostolo Zeno, fut transformée en bibliothèque (1750)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums il Campiello -> Abécédaire du Campiello Les heures sont au format GMT + 1 heure
Page 1 sur 1

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation