Retour vers le Campiello il Campiello
Le site forum des passionnés de Venise
 
 FAQFAQ   RechercheRecherche   MembresMembres   GroupesGroupes   InscriptionInscription 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

COULEURS VENISE La vie de Titien

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums il Campiello -> Bibliothèque
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Blandine



Inscrit le : 24 Fév 2008
Messages: 3650
Localisation : Rennes

Message Posté le : Ven 27 Mai 2016, 00:14:27    Sujet du message: COULEURS VENISE La vie de Titien Répondre en citant





COULEURS VENISE
La vie de Titien

Michel PEYRAMAURE

« Si l'on vivait cent vingt ans, on préférerait Titien à tout. » Delacroix.
Raconter la vie de Tiziano Vecellio (v. 1488-1576), dit Titien, c'est faire revivre l'histoire d'un artiste aux dons exceptionnels, admiré de tous, qui s'est imposé comme l'une des figures majeures de la Renaissance, à l'égal de Michel-Ange et de Léonard de Vinci.
Mais évoquer Titien, c'est aussi évoquer sa ville, Venise, à l'heure magique du Cinquecento. Venise dont il exalta la beauté et dont, tel un magicien, il parvint à révéler l'âme à travers la ferveur de ses tableaux religieux, l'expressivité de ses portraits ou la volupté de ses nus.
C'est aux côtés de Vincenzo Bastiani, personnage fictif dont Michel Peyramaure fait à la fois le conseiller et le confi dent de Titien, que le lecteur est invité à naviguer dans les rues de la Sérénissime et à pénétrer dans l'atelier du Maître. Portrait d'un génie et de son temps, Couleurs Venise rend le plus beau des hommages à celui qui fut le prince des peintres et le peintre des princes.

Je viens de le voir chez mon libraire, et, bien sur, je l'ai pris !!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jas
Site Admin


Inscrit le : 17 Avr 2005
Messages: 10178
Localisation : Vendômois

Message Posté le : Ven 27 Mai 2016, 07:28:28    Sujet du message: Répondre en citant

J’attends tes impressions avec impatience Wink
Mon père m'a transmis son admiration pour Tiziano.
http://www.campiello-venise.com/riccardo-scarpa/riccardo_scarpa_medailles_5.htm
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
spritz



Inscrit le : 27 Sept 2010
Messages: 1228
Localisation : versailles

Message Posté le : Ven 27 Mai 2016, 11:12:00    Sujet du message: Répondre en citant

Je le reçois lundi! Very Happy Je suis fana de Titien...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Blandine



Inscrit le : 24 Fév 2008
Messages: 3650
Localisation : Rennes

Message Posté le : Dim 05 Juin 2016, 19:02:22    Sujet du message: Répondre en citant

La quatrième de couv' était vraiment, vraiment prometteuse !!!

Mais, soyons clair, c'est la partie la plus intéressante de l'ouvrage ... avec l'illustration de la couverture !

Car, en fait de vie de Titien, il ne s'agit, ici, que d'une juxtaposition d'anecdotes rebattues sans aucune mise en situation, sans vraiment de lien d'ailleurs, ce qui fait que la lecture n'a aucune fluidité.
Le style est d'une platitude navrante, émaillé ça et là de quelques imparfaits du subjonctif pour faire "ancien".
Les anachronismes sont légions, les imprécisions permanentes et les incohérences, dans le texte même, sont déconcertantes car on ne cesse de passer en quelques pages de tout à son contraire.

Il n'y a aucune analyse de l'oeuvre de Titien, aucun profondeur dans le texte (on pense aux beaux livres de P. Beaussant sur Titien !!!) aucune mise en scène du peintre à son travail, de ses rapports avec ses commanditaires, de l'accrochage de ses œuvres, par exemple.

Tout ceci est aussi éloigné qu'il est possible d'un travail sur Titien et sur Venise au Cinquecento. Ce n'est même pas un bon roman, d'ailleurs: aucune flamme, pas même la plus petite vibration d'enthousiasme. Un néant.

Une petite flamme, peut être, à propos de Chypre et de Lépante, durant quelques pages, (à parir de p 340)

Mais, voila, je lis que M. Peyramaure est né en 1922 .... C'est, sans doute, le livre de trop ....

Et puis, j'ai tellement adoré la série Cinquecento, que j'ai peut être tendance à être trop exigeante. Sur le même sujet, c'était tellement brillant !!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Veronique Franco



Inscrit le : 30 Mai 2008
Messages: 1485
Localisation : Doubs

Message Posté le : Dim 05 Juin 2016, 19:25:48    Sujet du message: Répondre en citant

Voilà qui est sans ambiguïté Laughing
Merci Blandine pour cette critique on ne peut plus claire!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
babeth



Inscrit le : 28 Août 2009
Messages: 3095
Localisation : paris

Message Posté le : Dim 05 Juin 2016, 19:50:39    Sujet du message: Répondre en citant

merci Blandine, encore un livre raté mais dont le titre alléchant le fera sans doute très bien vendre ....j'ai fini le Concert Baroque d'Alejo Carpentier, tout ce que j'aime, fantaisie poétique, réminiscences voilées de sa grande culture, et un style, quel style, tourbillonnant ....avec lui on vit vraiment à Venise !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jas
Site Admin


Inscrit le : 17 Avr 2005
Messages: 10178
Localisation : Vendômois

Message Posté le : Dim 05 Juin 2016, 22:18:48    Sujet du message: Répondre en citant

Hé ben Shocked
Encore pire que "le testament du Titien" Laughing
http://www.campiello-venise.com/livres/romans_2.htm#Le%20Testament%20du%20Titien
Merci Blandine
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Blandine



Inscrit le : 24 Fév 2008
Messages: 3650
Localisation : Rennes

Message Posté le : Lun 06 Juin 2016, 16:14:57    Sujet du message: Répondre en citant

Amusant de relire cette critique, déjà un peu ancienne, et qui est assez proche, en fait, pour deux livres différents. Décidément, Titien inspire peu les auteurs.

Mais n'oublions pas les deux livres de Philippe Beaussant, Passage de la Renaissance au Baroque et le Chant du Cygne, tout deux intenses et magnifiques.

http://www.fayard.fr/titien-le-chant-du-cygne-9782213651378

http://www.fayard.fr/passages-de-la-renaissance-au-baroque-9782213633619

Quand un auteur connaisseur et passionné a quelque choses à dire, alors, tout d'un coup, cela devient formidable.

Je pense aussi à la très excellente "autobiographie" romancée de Giorgione, de Claude Chevreuil, dont j'ai le souvenir qu'elle m'avait beaucoup plu.

http://www.babelio.com/livres/Chevreuil-Les-memoires-de-Giorgione/94332
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
dominique M.



Inscrit le : 07 Oct 2006
Messages: 3590
Localisation : val d'oise (380000 km de la lune)

Message Posté le : Lun 06 Juin 2016, 17:49:14    Sujet du message: Répondre en citant

ça casse !!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Blandine



Inscrit le : 24 Fév 2008
Messages: 3650
Localisation : Rennes

Message Posté le : Lun 06 Juin 2016, 22:24:40    Sujet du message: Répondre en citant

Un livre qui me semble être vraiment intéressant :

http://www.fayard.fr/titien-9782213026886

Flavio Caroli
Stefano Zuffi
Titien
Est-il possible de concilier l'intensité passionnée de la création artistique avec un solide sens pratique dans la gestion de ses biens? Titien, digne rejeton d'une longue lignée de notaires et de négociants, y est parvenu.

Sa vie se passe tout entière entre l'émotion brûlante de la couleur sur la toile et la revendication d'une juste rémunération pour ses services " professionnels ". Tout le long d'un chemin jalonné de tableaux plus célèbres les uns que les autres, de puissantes attaches familiales, d'amitiés peu nombreuses, mais profondes, de succès mondains, de rapports directs directs ou épistolaires avec les grands de ce monde, princes ou penseurs, Titien fait de l'artiste d'Etat, naguère encore " artisan spécialisé ", un véritable " professionnel " grassement payé, et il devient en l'espace de quelques années parvenir à un tel résultat, la condition sine qua non est réforme radicale de la production: doué d'une mentalité d'authentique chef d'entreprise, d'une surprenante modernité, Titien fonde sur les bases d'un management avant la lettre l'organisation de son atelier, veillant à la juste réparation du travail et des responsabilités. En outre, il devine l'importance que peut avoir un puissant support publicitaire: c'est ainsi qu'il se lie avec L'Arétin qui met sur pied un exceptionnel réseau de relations publiques et de contacts au niveau le plus prestigieux.

Le jeune garçon descendu des montagnes du Cadore se transforme peu à peu en patriarche de la peinture vénitienne. De son vivant, il devient un véritable mythe que sa disparition dans la terrible épidémie de peste de 1576 auréole de légende.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
spritz



Inscrit le : 27 Sept 2010
Messages: 1228
Localisation : versailles

Message Posté le : Mar 07 Juin 2016, 21:03:01    Sujet du message: Répondre en citant

Je partage totalement l'avis de Blandine. Au point de laisser le bouquin (pas fini..) en Savoie..ça part dans tous les sens et c'est digne de Marc Lévy. Confused
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Blandine



Inscrit le : 24 Fév 2008
Messages: 3650
Localisation : Rennes

Message Posté le : Mer 08 Juin 2016, 09:25:59    Sujet du message: Répondre en citant

Je me demandais ce que tu en pensais car, tout ceci est subjectif, et j'avais peur d'avoir été trop sévère Very Happy

La bio de Titien dont je parle au dessus, mérite, il me semble, qu'on se penche dessus...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
spritz



Inscrit le : 27 Sept 2010
Messages: 1228
Localisation : versailles

Message Posté le : Mer 08 Juin 2016, 17:23:54    Sujet du message: Répondre en citant

Eh bien merci pour ce titre...j'avoue être "restée sur ma faim" concernant mon chouchou...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
babeth



Inscrit le : 28 Août 2009
Messages: 3095
Localisation : paris

Message Posté le : Mer 15 Juin 2016, 10:35:07    Sujet du message: Répondre en citant

qqun a-t-il lu le Titien de Sylvie Béguin, historienne de l'art spécialisée dans la Renaissance, à qui la Tribune de l'Art a dédié un article lors de sa disparition en 2010. Sauf erreur, je ne vois pas ce livre dans la bibliothèque du Campiello ...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Sylvie_B%C3%A9guin
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums il Campiello -> Bibliothèque Les heures sont au format GMT + 1 heure
Page 1 sur 1

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation