Retour vers le Campiello il Campiello
Le site forum des passionnés de Venise
 
 FAQFAQ   RechercheRecherche   MembresMembres   GroupesGroupes   InscriptionInscription 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

post Rallye 2017 suite de q71

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums il Campiello -> Les énigmes... avis de recherche
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
babeth



Inscrit le : 28 Août 2009
Messages: 3956
Localisation : paris

Message Posté le : Mer 12 Avr 2017, 13:34:47    Sujet du message: post Rallye 2017 suite de q71 Répondre en citant

Grâce à un nouveau très beau livre, chut, voici une suite possible à la
q71 de Jas :

nous avons vu où rencontrer un tableau de Louis XIV à Venise;
mais il est un autre Louis XIV - une sculpture cette fois ci - qui existe en Italie (pardon, ce n'est pas Venise) et qui pourrait très bien figurer comme
le départ d'un roman policier, car le sculpteur en question fut plusieurs fois menacé de mort, de façon bien sûr anonyme !
Alors, qui est ce sculpteur que vous rencontrez à chaque fois tant à Versailles qu'au pont Saint-Ange ? et où est cette statue de Louis dont vous aurez la photo (non trouvable je crois sur Google) ? Very Happy
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
babeth



Inscrit le : 28 Août 2009
Messages: 3956
Localisation : paris

Message Posté le : Lun 24 Avr 2017, 15:40:35    Sujet du message: Répondre en citant

L'incollable Dany a trouvé où se nichait Louis XIV :



Domenico Guidi en est l'auteur, encore qu'il laissa un autre sculpteur anonyme finir cette belle statue :

https://www.cairn.info/revue-dix-septieme-siecle-2012-1-page-187.htm

Une autre réalisation remarquable est la statue de Louis XIV érigée à Rome par le prince Vaini. La statue fut commencée par Domenico Guidi et achevée par un sculpteur français, sans doute Pierre Legros le Jeune. Là aussi, le cadre urbain est essentiel : l’érection de la statue se place dans un contexte de lutte entre la France et l’Espagne pour la préséance dans la Ville Éternelle. Louis XIV était représenté en empereur romain, avec perruque, il portait le globe (attribut impérial depuis Charles Quint) et foulait aux pieds le lion espagnol écorché. La statue réaffirmait le droit de Louis XIV à la succession espagnole et était porteuse d’une forte dose d’agressivité à l’encontre des Habsbourg. L’ambassadeur d’Autriche menaça Guidi de mort s’il achevait la statue, qui dut être terminée par un sculpteur français.

extrait de Enciclopedia Treccani :
L'alta considerazione di cui godeva il G. presso i francesi, si consolidò negli ultimi decenni del secolo quando, dopo la morte di Bernini nel 1680 e di Ercole Ferrata e Antonio Raggi nel 1686, egli fu considerato il primo scultore romano. Verso la fine degli anni Novanta, lo stile del G. divenne sinonimo di gusto francese a tal punto che il principe Guido Vaini lo volle per realizzare una statua di Luigi XIV (inizio del 1697: Roma, villa Medici) per il suo palazzo romano. Vaini aveva deciso di farla erigere dopo aver visitato Parigi e aver ricevuto l'Ordine di S. Spirito. La statua, l'ultima grande opera del G. prima della sua morte, raffigura il re vestito con una corazza e incoronato d'alloro.

Sopra la corazza il re indossa un'ampia tunica decorata di gigli e chiusa da un'unica fibbia sulla destra. Con la mano sinistra tira indietro le pieghe della tunica, a rivelare una fascia legata intorno al torace; mentre nella mano destra stringe un bastone. I suoi sandali sono annodati alle caviglie e terminano con delle teste leonine che attirano l'attenzione sulla pelle di leone posta sotto il suo piede destro; il piede sinistro poggia trionfalmente su un globo, conferendo al sovrano un'austera posa in contrapposto.

Poco dopo aver iniziato la statua, il G. ricevette alcune minacce di morte da sconosciuti che gli chiedevano di abbandonare il progetto.

Un'indagine condotta dal cardinale E.-Th. de Bouillon scoprì che le minacce venivano dall'ambasciatore dell'imperatore Leopoldo I d'Austria. Il motivo delle intimidazioni stava nel fatto che il G. aveva inserito nella scultura elementi tradizionalmente riservati alla rappresentazione dei sovrani del Sacro Romano Impero, come il bastone, la fusciacca e la corona d'alloro. Di tutti questi elementi, il più controverso era il globo, simbolo di dominio utilizzato nei monumenti dei cesari e che all'epoca era considerato un attributo della Verità. Sistemato accanto a una pelle di leone, che simboleggiava la leggendaria discendenza dei re francesi da Ercole, il globo identificava Luigi XIV come la personificazione della Vittoria e della Verità e l'erede legittimo del Sacro Romano Impero. Alcuni anni prima, già Bernini aveva usato l'impresa di Carlo V nel suo Monumento equestre di Luigi XIV per lasciar intendere che Luigi era il vero legittimo imperatore.

Bientôt, de la querelle diplomatique que cette statue suscita on passera à la guerre de Succession d'Espagne ...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Blandine



Inscrit le : 24 Fév 2008
Messages: 4811
Localisation : Rennes

Message Posté le : Mar 25 Avr 2017, 10:46:56    Sujet du message: Répondre en citant

Impressionnant !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums il Campiello -> Les énigmes... avis de recherche Les heures sont au format GMT + 1 heure
Page 1 sur 1

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation