Retour vers le Campiello il Campiello
Le site forum des passionnés de Venise
 
 FAQFAQ   RechercheRecherche   MembresMembres   GroupesGroupes   InscriptionInscription 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le garçon qui ne parlait pas. Donna Leon

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums il Campiello -> Bibliothèque
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Blandine



Inscrit le : 24 Fév 2008
Messages: 4538
Localisation : Rennes

Message Posté le : Ven 16 Mars 2018, 18:57:26    Sujet du message: Le garçon qui ne parlait pas. Donna Leon Répondre en citant

Qu'on se le dise, je n'aime pas beaucoup Donna Leon. Mais ... quand je tombe, par hasard, sur un de ses livres ... Et bien, oui, je me laisse faire Rolling Eyes



À la mort de l'homme sourd et muet qui travaillait dans leur pressing, le commissaire Brunetti et son épouse, bouleversés, découvrent qu'il n'existait pas dans les registres. Aucune trace du garçon qui ne parlait pas ! Une famille d'aristocrates semble mêlée à ce décès mystérieux. Mais pour quelle raison ces gens puissants et influents auraient-ils éliminé ce malheureux simple d'esprit ?

Ce titre déjà un peu ancien (ce pourquoi, en poche, il ne vaut plus rien) vaut la peine qu'on en parle, tout de même.

Bien sur, il faut qu'elle nous fasse avaler de force sa détestation obsessionnelle du catholicisme, en bonne quaker américaine. On n'échappe donc pas à l'horrible bonne femme pseudo-pieuse qui s'envoie en l'air et fait porter à ses filles sa culpabilité. Soupirons et passons !

Par contre, tout le livre porte sur une réflexion ayant trait aux mots, à leur puissance, à la parole et au langage. Là, cela devient vraiment intéressant.

Au milieu d'un flots de mots, de conversations, en famille, à la questure, dans les calli, les cafés et les magasins, un sourd-muet meurt. Non seulement, il meurt, mais il ne semblait même pas vraiment vivant avant sa mort puisque aucune trace de lui n’apparaît dans notre monde hyper-connecté. Ainsi donc notre commissaire philosophe sur la puissance du langage qui donne vie tout au long de son enquête. Et, oui, cela m'a bien plu.
Au commencement était le verbe et le verbe, c'est la vie.
Le garçon qui ne parlait pas et qui n'entendait pas était-il en vie?

Donc, au milieu des bouquins de Donna, celui ci me semble digne d'être mis à part. Et signalé. Je l'ai trouvé intelligent.

Et puis, bon, c'est toujours agréable de prendre, en imagination, le vaporetto de San Tomà à San Zaccaria. Et de marcher dans les calli. Ce qui est bien, également, c'est qu'avec elle, il n'y a pas une faute de localisation ou de description, cela fait plaisir !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
babeth



Inscrit le : 28 Août 2009
Messages: 3724
Localisation : paris

Message Posté le : Ven 16 Mars 2018, 20:08:31    Sujet du message: Répondre en citant

voilà un thème qui entre en résonance avec le récent décès de l'illustre Stephen Hawking, qui ne parlait pas ....le cortex trouve parfois des voies à ce qui semble impossible ....
Dano Leon vit en Italie mais ne parle pas aux Italiens dans la mesure où elle interdit la traduction de ses policiers en langue italienne !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
dominique M.



Inscrit le : 07 Oct 2006
Messages: 3722
Localisation : val d'oise (380000 km de la lune)

Message Posté le : Ven 16 Mars 2018, 22:44:36    Sujet du message: Répondre en citant

babeth a écrit:
v......... avec le récent décès de l'illustre Stephen Hawking, qui ne parlait pas ....le cortex trouve parfois des voies à ce qui semble impossible ....
..



rien à voir avec Donc Leon, Blandine ... désolé

mais je ne voudrais pas remettre de l'huile sur le feu, là on est dans le "vrai" génie .... et ni le président Macron, ni TF1, ni un "million d'anonymes" ne seront à son enterrement
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Blandine



Inscrit le : 24 Fév 2008
Messages: 4538
Localisation : Rennes

Message Posté le : Ven 16 Mars 2018, 23:04:39    Sujet du message: Répondre en citant

Chut, chut Very Happy

Et, en effet le garçon qui ne parlait avait une façon de voir bien à lui. On découvre ses œuvres étonnantes.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums il Campiello -> Bibliothèque Les heures sont au format GMT + 1 heure
Page 1 sur 1

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation